Voilà, résumés en 2 minutes, les enjeux d’aujourd’hui, pour ceux qui n’auraient pas encore tout à fait compris ; les durs d’oreille ou d’ailleurs…

Alors, les amis, ça vous dit ce modèle de société? C’est ainsi que vous voulez vivre, c’est ce monde que vous souhaitez pour vos enfants?

Merci à Philippe Guillemant, pour ces publications sur VK : je le suis régulièrement et vous invite à le découvrir si vous ne le connaissez pas. Le palmarès de ce Monsieur en physique quantique et, mais aussi, au niveau spirituel est, tout bonnement impressionnant. Mais surtout, il a la profondeur et l’humilité des Vrais Grands 🙂

Voilà donc où l’on en est. Voilà, sous nos yeux, les plans de l’ombre : un enfer pavé de bonnes intentions mais, c’est pour « notre bien » et surtout « pour notre sécurité », n’est-ce pas?

Il est pas beau, le progrès?

Aujourd’hui, je m’adresse à tous ceux qui s’évertuent encore, à croire que « tout va bien », « tout est normal » et à faire comme si « tout va s’arranger, » en courbant toujours plus l’échine. Cinquième vague… Et un, et deux, et troisième dose! Toujours partants? Toujours soumis, les amis?

Jusqu’où allez-vous aller dans votre déni? Jusqu’où allez-vous accepter de vous laisser soumettre à vos peurs? Quel est le point limite /la bascule qui va vous faire réagir et vous donner la force de dire NON? Quelle que soit votre position sociale…car, que croyez-vous? Nous sommes tous dans le même bateau, c’est juste une question de temps vers plus de déshumanisation, une dépossession totale de nos libertés individuelles… Que croyez-vous préserver? Votre statut, vos petits privilèges?

A ce stade, je crois que chacun est seul, face à lui-même et au Tout-Puissant, qu’il y croit ou non. Seul, face sa conscience, à ses choix, et j’ai une pensée toute particulière pour tous ceux qui se taisent et laissent faire. Comme Einstein, ce sont vraiment ceux-là qui me font peur… Ceux-là dont la tiédeur morale me donne envie de vomir.

Parce qu’aujourd’hui, se taire et ne pas réagir, c’est consentir! On peut le détricoter dans tous les sens, mais c’est un fait : « qui ne dit mot, consent! »

Je travaille vraiment sur moi pour ne pas juger ni me mettre en colère et j’apprends à me protéger devant autant d’absurdités et de mensonges. Et, comme beaucoup, je me dis, « eoui mais et toi, qu’est-ce que tu fais? Qu’est-ce que tu peux faire? »

Pas grand chose, bien sûr mais aujourd’hui, comme le colibri, je vous partage la vidéo du Précepteur sur Le Discours de la Servitude Volontaire de La Boétie : (36′).

On en reparle quand vous voulez 🙂

D’ici-là, je vous souhaite une bonne journée!

SQ/Key